Numéro 5

Laetitia Beaumel

Laetitia Beaumel a 29 ans, elle est herboriste et écrivaine à Québec, bref, elle aime la vie et l’écriture, les capture le temps d’un clac dans ses flacons de sorcière, les fissure le temps d’un clic contre des écrans de verre. Mais surtout, surtout, elle a trois enfants qui lui rappellent qu’écrire, c’est trouver une utilité à chaque seconde non employée.

Paix à son âme.

 

Reine Beauregard

Reine Beauregard a passé beaucoup de temps de sa vie à écouter et à parler. Maintenant, elle s’applique à se taire et à écrire. Les mots la fascinent depuis qu’elle est toute petite. Le temps est venu pour elle de les manier à sa façon. Elle habite Montréal.

 

Anick Fortin

Anick Fortin est originaire de Matane. Conseillère en technopédagogie, elle s’intéresse à l’écriture collaborative à l’aide des technologies et au processus créateur. Elle détient une maîtrise en création littéraire de l’UQAR. Son premier roman, La Blasphème, a reçu le prix Écrivain de demain du Salon du livre de Rimouski en 2003. Elle a par la suite publié Les colons de village en 2005, Journal intime d’une pute conforme en 2009, et plus récemment Les têtes brisées, en 2015, tous chez Victor-Lévy Beaulieu aux Éditions Trois-Pistoles.

 

Mylène Fortin

Mylène Fortin enseigne le français et la création littéraire à Matane, d’où elle est originaire. Elle a obtenu un baccalauréat ainsi qu’une maîtrise en études littéraires à l’UQÀM, s’intéressant tout particulièrement à la psychanalyse. Également formée en théâtre, elle a coécrit trois pièces. Son premier roman Philippe H. ou la Malencontre (Québec Amérique) est finaliste pour le Festival du premier roman de Chambéry.

 

Frédérik Fournier

Originaire de St-Eugènes-de-Guigues, Frédérik est aujourd’hui installé à Ste-Thérèse. Il est titulaire d’un DEC en cinéma du CEGEP de l’Abitibi-Témiscamingue. Après quatre ans d’auditions, il est accepté en 2012 dans un programme d’interprétation théâtrale à Lionel-Groulx. Fasciné par les contes et légendes, l’écriture naturaliste et les histoires imaginaires, il tente de vivre de sa passion et de faire connaître son univers intérieur.

 

Pierre Labrie

Pierre Labrie est né à Mont-Joli le 23 avril 1972. Auteur de plusieurs titres, il a remporté le Prix de littérature Gérald-Godin, le Prix de poésie Rina-Lasnier à deux reprises, ainsi que le Prix littéraire des enseignants AQPF-ANEL. En 2014, il reçoit un Prix d’excellence de la SODEP pour son texte Moi et les exclusions du jour paru dans la revue Art Le Sabord. www.pierrelabrie.com et www.usinaire.qc.ca

 

Mathieu Larochelle

 

Billie-Anne Leduc

Billie-Anne Leduc est étudiante de deuxième année à la maîtrise en Études françaises, volet Création, à l’Université de Sherbrooke. Elle a gagné un concours de poésie (Poésie en liberté 2012), un défi d’écriture Radio-Canada en 2013 (« La chanson de ma vie ») et elle est artiste invitée en octobre 2015 pour les cabarets littéraires mensuels Lis ta rature. Billie-Anne est également détentrice de 4 bourses d’art de la ville de Granby. Pour plus d’informations

 

Christiane Raymond

Après avoir terminé le Conservatoire d’art dramatique de Montréal  avec le Prix Jean Valcourt, Christiane Raymond fait carrière comme actrice d’abord, puis, plus tard, comme metteure en scène. On l’a vue dans plusieurs séries télévisées comme L’Héritage, La mémoire cassée à Radio-Canada.

Elle a co-fondé et co-dirigé le Théâtre de la Manufacture/La Licorne pendant 5 ans; dirigea la Série Découvertes à la NCT où elle a mis en scène La nuit de Molière de Claude Laroche. Elle signe également la mise en scène, entre autres, de Les dernières fougères au Théâtre d’Aujourd’hui; de la lecture-spectacle Les fées ont soif. Elle fut membre de divers conseils d’administration (NCT, UDA, CQT); a siégé sur différents jurys du CAC et du MAC. En 1992, suite à une sabbatique grâce à une bourse du CAC, elle co-facilite  pendant près de 8 ans, en Californie, des Ateliers Maîtres : Voix-Émotions.  En 2002, de retour au Canada, elle s’installe dans la région de Vancouver. Elle adapte et dirige une version bilingue de  Catastrophe de Beckett pour le spectacle An evening with Becket  qui remporte le prix Pick of the Fringe à Vancouver .

En mai 2004, elle obtient le troisième prix au  Festival of Writers de Powell River pour son premier texte en anglais. En juin  2004, Christiane Raymond reçoit à Vancouver le Jessie RichardsonOutsanding Achievement by an Actress in a Leading Role pour son rôle d’Émilie dans Émilie ne sera plus jamais cueillie par l’anémone de Michel Garneau au Théâtre La Seizième. En 2005, elle participe au spectacle Les contes Vancouvérois, avec son conte Le dépotoir. En 2010, suite à une commande, elle écrit trois contes présentés dans le cadre des Olympiades Culturelles pour les Jeux de Vancouver :  Le bois debout d’Iphigénie – Shuswap – Le petit cochon rose. Plus récemment, elle obtient le premier lors d’un concours d’écriture organisé par le Bureau francophone de l’université Simon Fraser. Elle continue d’écrire et d’enseigner.

 

Julie Simard

Née à Montréal, Julie Simard est biologiste de formation. La nature est sa source de créativité. Les arts de composition sont devenus pour elle une opportunité d’évasion et de réflexion. Elle a emménagé à Rouyn-Noranda en 2012 pour le travail et pour aviver son inspiration artistique.

 

 

 

Advertisements