Marquer d’quoi (2/2) – Ava Polaire

« Fumons... pendant que le poulet cuit», © Andréane Boulanger, acrylique sur bois, 2010, en vente au http://culturat.org/boutique/items/fumons-pendant-que-le-poulet-cuit.

« Fumons… pendant que le poulet cuit», © Andréane Boulanger, acrylique sur bois, 2010, en vente au http://culturat.org/boutique/items/fumons-pendant-que-le-poulet-cuit.

 

On va faire sa grocery

D’une certitude d’étole

 

La naïve, la toute délicieuse suspecte

Se cache toujours

Devant les contours

De nos intérieurs qui jettent

 

Ciboire j’y avais pensé

D’après mon idée fixe

Tetris comme l’autre

 

Puis bonne, bobonne

Montemurro montée

Donne, elle donne

À manger : l’Heure avancée

 

Sois gentille

Vas-y, vas-y, montre

Montre-lé

‘Té articulée

En silence.

 

 

 

Poing d’orgue

J’aime surtout pas décevoir

Jusqu’à ma déception même

Fillette gronde dans l’ton

Je dis peu, pas ce j’veux,  Bon!

Sous-fifure de retors…

 

Comme un poing s’a langue

Je n’aime pas, j’ai pas l’choix

Qu’il affecte, sillonne

Tangue

 

Trappe à sourds

« Y fera pas chaud »

Râteau pas lisse

Coin d’ogre

 

Ma trempe

À ‘bascule

Coup de gueule

À Cœur de crooner

You can go your own way

Drape pus blanc

Grecque d’ins dents

 

 

 

Réflexion d’Indienne

C’est d’la marde comme pas d’autre chose

Debout, devant les grands vents

J’aborde, je ris

Je tire, je r’ssens rien – pis j’expire scat

 

Pont glissant over troubled waters

Faire de la plonge côté Coque-sucker

Moi j’désécume le ressac

Tu m’avais montée

Mon beau grand bateau

Surcroît, déborde, inscris-toi

Tout va toujours malgré soi

 

Paraître plus forte que parlure

Dormir sur le sort des incultures

Dans l’doute pas de doute, j’care pas

Douche as cold as ice seeks youth

 

Démarquer  les emmanchures

Déchirer les échancrures

Renvoyer fort, tout faux bruit

Débouetter des transferts de nuit

 

Parle, mente, arracheur de dents,

Pas avoir tort pas d’allure

Sortir la mort comme d’autres les vultures

 

Sens-tu encore le parfum de la redite

« Es-tu une apôtre d’Aphrodite ? »

Et vlan Et vlan Et vlan: c’est donc beau

Quand ça Clique

Fuck les marins et les maquereaux.

Vive les baleines et les sirènes.

Pleines de poisse.

 

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s