Décliner verbe transitif – Fednel Alexandre

Tes yeux
horizons bleus dont l’immensité
perd de vue ma clairvoyance

tes seins
colombes belliqueuses dont le roucoulement
vole vers ma main

tes bras
serpents frémissants dont le sifflement
s’enroule autour de mon cou

tes hanches
tigresses faméliques dont le feulement
frôle mon front

ton corps
braise volubile dont le chuchotement
enlumine mon sexe

nous existons
chacun
dans la perspective de l’existence de l’autre

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s