Bleu panache suspend ses activités pour une durée indéterminée

Bleu panache suspend ses activités pour une durée indéterminée. Le prochain appel de textes n’aura donc pas lieu. Les gestionnaires de la revue, bénévoles, manquent malheureusement de temps et de ressources pour continuer à soutenir le projet, qui mérite une importante implication pour pouvoir se déployer à sa juste valeur. Nous sommes en train d’explorer les différentes avenues qui s’offrent à nous pour réussir à garder Bleu panache en vie, et cette exploration demande un temps de pause. Merci à tous, lecteur et auteurs, pour votre compréhension et pour avoir contribué, de près ou de loin, au succès de la revue. On vous tient au courant!

 

BPfantome

Advertisements

Antoinette Cameron – Jonathan Barrette

« Sans titre », photographie, ©Caroline Perron, 2015, sur http://carolineperron.tumblr.com/.

« Sans titre », photographie, ©Caroline Perron, 2015, sur http://carolineperron.tumblr.com/.

 

 

Avec les mots restants

je te retrace, ma grand-mère

je suppose ta vie

De fragments faits

 

Tu as suivi ton clan

tu précédais la Crise

à onze ans pour Palmarolle

le train de Québec à La Sarre Lire la suite

L’Arctique s’est promené en nous – Félix Légaré

« Bleu-Blanc », Techniques mixtes, ©DPlamondon, 2015, sur https://www.facebook.com/DavidPlamondonArtiste/?fref=ts.

« Bleu-Blanc », Techniques mixtes, ©DPlamondon, 2015, sur https://www.facebook.com/DavidPlamondonArtiste/?fref=ts.

 

 

 

Demain dans le creux des aubes
il y aura des peuples
qui s’élèveront pour briller

 

Ce sera un pays où les paroles
berceront les prières les crépuscules
comme rien d’autre
que des yeux ouverts
grandes mains chaudes à couvrir
la pureté des champs
L’artère des cieux percé
et connu Lire la suite

Kizagin* – Gabrielle Demers

« Sans titre », photographie, ©Stéphane Fortin, 2015, sur https://www.facebook.com/fortinphotographie.

« Sans titre », photographie, ©Stéphane Fortin, 2015, sur https://www.facebook.com/fortinphotographie.

 

 

Tu arrives et PAN !

Tout se déchire avec ton cri

Dans ma tête ça explose pas possible

 

Un éclair, un éclat, c’est blanc, puis.

 

Tes yeux ont la couleur du sous-bois.

Lire la suite

Les croyances pour plus tard – Anthony Lacroix

« Euh... j’ai oublié mes cartes, en 1880 », Acrylique sur toile, plectres, ©Brigitte Toutant, 2015, en vente sur http://culturat.org/boutique/items/euh-jai-oublie-mes-cartes-en-1880.

« Euh… j’ai oublié mes cartes, en 1880 », Acrylique sur toile, plectres, ©Brigitte Toutant, 2015, en vente sur http://culturat.org/boutique/items/euh-jai-oublie-mes-cartes-en-1880.

 

dix ans après la fonte du lac,

il n’y avait plus de fruits

dans le backstore des arbres.

 

il fallu gruger nos rêves

par la racine Lire la suite

Providence en eau profonde – Frédérik Fournier

«Ton âme vogue ou disparition – 7 », Acrylique sur fibre de bois, ©Carole-Yvonne, 2015, en vente sur http://culturat.org/boutique/items/ton-ame-vogue-ou-disparition-7

«Ton âme vogue ou disparition – 7 », Acrylique sur fibre de bois, ©Carole-Yvonne, 2015, en vente sur http://culturat.org/boutique/items/ton-ame-vogue-ou-disparition-7

 

 
Le ciel d’Angliers menace de se déchirer. Le casse-croûte Chez Karo vend sa dernière poutine de la soirée. Le flot du barrage des Quinze est chargé d’agressivité. Je suis assis dans ma chaise de parterre, sur la proue de l’ancien remorqueur, l’empereur des Quinze, le T.E. Draper. C’est interdit d’être sur ce site historique le soir, mais j’ai toujours défié les règles. Je suis fait comme ça. Je me sens chez nous partout où je suis. J’aime ça savoir ce qui se passe dans le village. Un grand curieux, tsé. Lire la suite

La vérité nue – Jonathan Barrette

« Hide and seek », Techniques mixtes recouvert d'un UVpoxy, ©Véronique Doucet (photo originale : Christian Leduc), 2012, en vente sur http://culturat.org/boutique/items/hide-and-seek.

« Hide and seek », Techniques mixtes recouvert d’un UVpoxy, ©Véronique Doucet (photo originale : Christian Leduc), 2012, en vente sur
http://culturat.org/boutique/items/hide-and-seek.

 

Nous trahissons l’éternité

À rouler tempête

Où les arbres parlent de poètes

 

Dormir avec le vide est une fin

Où nous tenons à rester

Toutes nos mains à l’affût

Cherchent à cerner l’onde de l’encre Lire la suite